septembre 25, 2022
833 avenue Mbatshi Mbatshi Delvaux/ Ngaliema

ROUTE KANANGA/KALAMBA-MBUJI FELIX-ANTOINE TSHISEKEDI REDONNA ESPOIR AU KASAÏ-CENTRAL !

Désormais chose faite. Oui. Le Président de la République, Félix-Antoine Tshisekedi a officiellement lancé les travaux de construction de la route Kananga/ Kalamba-Mbuji au Kasaï-Central.

Orpheline de plusieurs de ses fils et filles suite aux affres innomables du phénomène Kamuina Nsapu, le Kasaï-Central par les perspectives ouverte par l’érection de cette bourgade congolaise à la frontière de l’Angola trouve de l’espoir d’un avenir meilleur disent les experts.

En effet, cette route est importante car c’est par elle que plusieurs denrées alimentaires sont acheminées de l’Angola vers non pas seulement le Kasaï-Central mais bien tout l’espace Grand-Kasaï.

D’où tout l’intérêt lui portée d’un point de vue économique. Une fois réhabilitée, longue de 230 kilomètres, elle facilitera les transactions commerciales entre les provinces de Lunda Norte en Angola et du Kasaï-Central. Elle donne également accès à l’océan Atlantique par le port de Lobito.

Les travaux sont exécutés par l’entreprise TOA Investisment qui est une entreprise israélienne spécialisée en matière des infrastructures. Selon les prévisions techniques, la route requinquée sera disponible dans précisément deux ans.

Pour précision, un protocole d’accord avait été signé le 2 août dernier à Kinshasa entre le Bureau central de coordination -BCECO- et le Ministère des Infrastructures et Travaux publics -ITP- pour la réhabilitation de cette route en consacrant TOA Investissement comme exécutant. Dans son mot de circonstance lors du go des travaux, le responsable de cette structure a rassuré que le travail sera effectué avec minutie.

Pour rappel, la cérémonie de lancement des travaux par le Président de la République s’est déroulée en présence notamment du Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, certains membres de son Gouvernement et une panoplie de personnalités locales à Bena Mande, à plus de 5 Km de la ville de Kananga, chef-lieu du Kasaï-Central.

D’après le Ministre des Infrastructures Alexis Gisaro, la première étape consistera à réhabiliter cette route dite d’espoir, les travaux de terrassement ainsi que la construction deux postes de péages sont à faire d’une cette première étape. Après cette phase, ça sera le bitumage, 24 mois après.

De l’espoir au Kasaï-Central hier meurtri par le phénomène Kamuina Nsapu, le Chef de l’Etat tient à le donner. Car, il a aussi veillé ces derniers mois à la réhabilitation de la route Kananga ( depuis l’aéroport) jusqu’à Kamwesha sur la Nationale N1 vers Tshikapa.

Avec ses 150 Km, cette route à asphalter va relier Kananga à Kinshasa via Tshikapa.

L’égyptienne Arab Contractor est très avancé avec les travaux de stabilisation du sol et l’érection des glissières dont la plus grande à l’entrée de la ville. Selon Deux équipes travaillent d’arrache-pied , l’une à Kamwesha et l’autre à Kananga. Dans le cadre de ce contrat, un nouveau pont doit être jeté sur la rivière Lulua.

C’est à la base logistique de Arab Contractor à l’entrée de la ville que la grande cérémonie de ce triple événement aura lieu.

Le troisième projet est celui de la modernisation de la voirie urbaine dans la ville de Kananga.

L’entreprise Safrimex qui a gagné le marché doit moderniser un réseau urbain de 50 km à travers la ville de Kananga.

Le coup d’envoi de ces travaux est un grand événement pour l’espace Grand-Kasaï jusqu’ici enclavé.
La population est très patiente d’accueillir le président de la république pour la deuxième fois depuis son accession à la Magistrature Suprême.

Leave feedback about this

  • Quality
  • Price
  • Service

PROS

+
Add Field

CONS

+
Add Field
Choose Image
Enable Notifications OK No thanks